Années

Communiqué 2005

EMBARGO AU 18 AVRIL À MIDI

Le « DÉFI de la DIZAINE sans télé ni jeux vidéo »

Relevé dans trois écoles du Québec et de l’Ontario

Du 19 au 28 avril 2005

 

À compter du mardi 19 avril prochain, des enfants du Québec et de l’Ontario commenceront à relever le DÉFI de la DIZAINE sans télé ni jeux vidéo. Ce sont

400 élèves de l’école Les Bocages, à St-Augustin,

327 élèves de l’école du Bois-Joli, à Trois-Rivières, au Québec,

432 élèves de l’école des Pionniers, à Orléans, en Ontario.

En 2005, vivre un jeûne volontaire de 10 jours sans télé ni jeux vidéo constitue un véritable exploit olympique. Pourquoi proposer un tel exercice à ces 1159 enfants ?

-  Un enfant nord-américain consomme en moyenne 25 heures par semaine de petit écran et converse avec ses parents durant …38 minutes.

-  Le temps accaparé par la télé réduit d’autant le temps nécessaire à l’enfant pour développer ses habiletés sociales et pour échanger avec les membres de sa famille.

-  Les émissions pour enfants contiennent de 3 à 10 fois plus de violence que les émissions pour adultes.

-  Au cours de la dernière décennie, les réseaux privés ont augmenté les doses de téléviolence de 432% ; 88% des agressions, y compris des scènes de viol, sont maintenant diffusées avant 21 heures.

-  Des psychologues vendent leurs connaissances à des agences de marketing qui  utilisent ensuite la violence avec l’intention d’accrocher des enfants et des ados.

-  Consommer 10 heures de télé par semaine affecte les résultats scolaires, c’est prouvé.

-  Chaque jour, le nombre de vidéocassettes louées est égal au double du nombre de livres empruntés à la  bibliothèque.   

-  Les enfants états-uniens voient à la télé en moyenne 30 000 annonces publicitaires par année. À l’âge de 65 ans, ils en auront absorbé 2 millions.

-  Même si, au Québec, la publicité destinée aux moins de 13 ans est interdite, les compagnies contournent la loi en utilisant le placement de produit.  

Qu’adviendra-t-il aux enfants qui réduiront leur consommation à zéro ?

L’expérience menée par le Docteur Tom Robinson, de l’Université Stanford, en Californie, a permis de réduire la violence verbale, la violence physique et l’obésité. Il s’agit d’une découverte fantastique pour des familles nord-américaines où ces fléaux sévissent. 

 Les changements obtenus par le Dr Robinson ont été mesurés. Ici aussi, dans chacune des nos 3 écoles, dès le 28 avril après-midi, les premiers résultats du DÉFI seront dévoilés. Au cours du mois de mai, les enfants, les parents et le personnel de ces écoles participeront à une évaluation approfondie de la Dizaine sans télé.

Les médias qui voudraient réaliser des entrevues avec des élèves, avec des parents ou avec des membres du personnel de ces écoles, avant, durant ou à la fin du DÉFI, sont priés de communiquer avec les personnes suivantes.

St-Augustin, Madame Nathalie Lavallée, directrice, 418-877-2733 ou 8003

Trois-Rivières, Madame Nicole Proulx, directrice, 819-374-6951, poste 2146

Orléans, Monsieur Mario Asselin, directeur, 613-837-5595

 Source : Jacques Brodeur, 418-932-1562.

 

Données complémentaires

1. Pourquoi aider nos enfants à réduire leur consommation de télé et de jeux vidéo ?

-  Des études scientifiques ont démontré que les élèves qui consacrent moins de temps au petit écran ont de meilleures notes.  

-  Ils apprennent mieux à lire et à écrire lorsqu’ils consomment moins de télé. 

-  Les annonces publicitaires font désirer toujours plus de jouets et d’aliments malsains. Les enfants finissent par croire qu’il leur manque toujours quelque chose. Ils n’en ont jamais assez. La publicité est conçue pour leur faire désirer toujours plus.

-  L’exposition à des émissions, films et jeux vidéo violents rend les enfants plus agressifs et leur enseigne que la violence est une façon acceptable de régler des conflits.

-  Les enfants qui regardent beaucoup de télé consacrent moins de temps à développer leurs habiletés sociales.

-  Le monde présenté à la télé est irréel. Les gros consommateurs de télé ne découvrent pas par eux-mêmes le monde tel qu’il est.

-  Plus on regarde la télé, moins on est en forme, plus on risque de se retrouver en excès de poids.

-  En leur montrant des personnages faussement attrayants, riches et heureux, la télé réduit l’estime de soi des enfants, elle leur inculque un sentiment d’impuissance.

2. Pourquoi les enfants regardent-ils autant de télé ?

L’ennui. Souvent, les enfants utilisent la télé pour se désennuyer. Comparativement à d’autres activités, telles que jouer avec des amis, jouer dehors, parler avec ses parents, lire, la télé est passablement ennnuyante. Des études ont démontré que les enfants qui s’ennuient le plus sont ceux qui regardent le plus de télé.

La télé est partout. Il est difficile de s’en éloigner. 99% des foyers possèdent un téléviseur, 66% en ont 3 ou plus. Et nous n’avons pas de données sur les appareils de jeux vidéo, les ordinateurs et les petits gameboy.

L’habitude. Regarder la télé semble facile quand un enfant ne sait que faire d’autre. Après un certain temps, après avoir regardé beaucoup de télé, on se sent accroché, dépendant. Même chose pour les films et les jeux vidéo.

L’exemple. Comme certains parents regardent beaucoup de télé, les enfants qui veulent passer du temps avec eux doivent la regarder. Certains l’utilisent comme gardienne pendant qu’ils font autre chose. Dans certains foyers, on regarde la télé durant les repas.

Tout le monde le fait. Les amis de nos enfants passent 25 heures devant le petit écran. C’est le sujet de conversation le plus commun. Et nos enfants conversent avec leurs parents …38 minutes par semaine.    

 Références

Le DÉFI est une initiative d’ EDUPAX : http://www.edupax.org

 Les 3 articles de Tom Robinson publiés dans le Journal de l’ American Medical Association en janvier 2001 sont affichés sur le site EDUPAX.

Agressivité :

http://data.edupax.org/precede/public/Assets/divers/documentation/4_defi/SMARTAggressivity.pdf

Obésité :

http://data.edupax.org/precede/public/Assets/divers/documentation/4_defi/SMARTObesity.pdf

Harcèlement des parents par les enfants : 

http:/data.edupax.org/precede/public/Assets/divers/documentation/4_defi/SMARTRequestforToys.pdf   

 

Témoignages des parents

DÉFI Avril 2005

Témoignages de parents

 

L'expérience du DÉFI a été très enrichissante et plaisante pour toute notre famille et plus.  Mes beaux-parents qui nous visitaient pour 4 jours ont même accepté de garder la télé fermée, tout un exploit pour mon beau-père!!  On a joué à plusieurs jeux de société, tous ont adoré. Mes confrères de travail et des parents de d'autres écoles étaient très surpris et impressionnés par le DÉFI.

En famille, on a décidé de poursuivre l'initiative en réduisant nos heures de télé et jeux vidéo à la moitié de notre moyenne d’avant le défi. 

MERCI A TOUS pour tout le bon travail !

Merci particulier à Jacques, pour le développement d'un tel programme pour réduire la violence et le taxage.  

Merci spécialement à notre directeur, M. Mario Asselin, pour avoir pris le temps de s'engager dans un programme si important.

S'il peut y avoir une suite quelconque pour continuer à promouvoir la bravoure chez nos enfants, ce serait super !

MERCI A TOUS,

Huguette Camirand, Orléans

 

Voici quelques données. En comparant les heures de consommation de février (6539) à celles durant le DÉFI, nous obtenons 5904 heures récupérées. La fête de clôture du 28 avril après-midi a connu le succès. Les enfants portaient tous un chandail blanc sur lequel ils avaient peint des messages au sujet du DÉFI. Stéphane, un papa, nous a procuré le plus beau et gros gâteau possible. Les enfants étaient émerveillés. Radio-Canada est venu filmer. Mario, le directeur, et Stéphane, un papa, ont dit quelques mots. Les enfants étaient très attentifs et fiers d'eux-mêmes. Ils nous ont même applaudi, nous les parents qui essayions de couper le gâteau aussi vite que possible. Il nous a fallu 45 minutes pour servir plus de 500 morceaux. Quatre parents avec l'aide de Mario et un professeur, quelle équipe efficace! On m'a rapporté que les images présentées au téléjournal de 18 heures donnaient une bonne idée de cotre succès. En plus de la fête, on y voyait Huguette Camirand et sa famille,  à la maison, autour d’un jeu de société et on entendait leurs observations au sujet du DÉFI. Jacqueline Ménard et 2 garçons de 6e ont aussi été interviewés. Ç'a été toute une expérience et nous vous remercions de nous l'avoir fait vivre!

 Jacqueline Dubé, Orléans

 

Préparation au défi

 

Pour se préparer au

DÉFI de la Dizaine sans télé ni jeux vidéo

Les élèves de l’école du Bois-Joli se sont préparés

en pratiquant leur liberté d’expression et leur sens critique.

Voici comment ils ont répondu aux situations d’écriture
qu’on leur a soumises.

 

Situation 1 –  Comment je remplacerais la télé !

Des parents ont lancé aux enfants un DÉFI extraordinaire, vivre 10 jours sans télé, ni jeux vidéo, ni ordinateur. Il paraît qu’en remplaçant la télé par d’autres activités, la violence diminue. Plusieurs enfants ont relevé le DÉFI et ont réussi. Si un DÉFI de 10 jours était lancé dans ton école, combien de jours crois-tu pouvoir réussir ? Quelles seraient tes activités préférées pour remplacer la télé ?

Comment tes parents pourraient-ils t’aider ?

·          Le défi, c’est bien pour moi parce que je regarde toujours la télévision et que je n’ai rien d’autre à faire. En n’écoutant pas la télévision je pourrais chercher des jeux, inviter des ami(e)s et même inventer des jeux amusants ! Abigaël

·          S’il y avait un défi, je le ferais 9 jours. Mes parents pourraient m’aider en débranchant la télévision et en m’encourageant à le faire. Évelyne

·          Je serais capable de tenir 3 ou 5 jours. Camille

·          Mes parents me motiveraient en me disant que ça pourrait m’aider à être moins violent. J’aime la télévision mais j’aime encore plus faire une activité familiale. Anthony

·          Je pourrais faire des sports comme du vélo, de  la trottinette, du patin à roulettes, du soccer, du snow et du traîneau. Si je fais le défi, je vais beaucoup plus jouer avec mon chien et aller prendre des marches avec lui. Carl

·          Je pense que je ne pourrais pas relever le DÉFI plus qu’une journée. Ma première activité serait d’aller jouer dehors avec mes ami(e)s. Ma deuxième activité serait d’aller magasiner. Ensuite, je pourrais aller patiner puis faire du bricolage. Stéphanie 

·          Je pense que je pourrais réussir 10 jours. Je pourrais jouer dehors avec mes parents, appeler mes amis, faire à manger, lire, ou jouer à des jeux de société. Je pourrais aussi faire un party et inviter plein d’amis : faire la fiesta ! Ou encore, souper en famille en écoutant de la bonne musique. Yann-Si   

·          Je pourrais réussir 2 ou 3 jours en faisant mes activités de plein air préférées. J’irais aussi m’acheter des livres avec mon père. Je jouerais aux cartes yogiyo. Je pourrais aussi jouer avec mon chien et le promener. Vincent 

·          Je crois réussir un ou deux jours. Mes parents pourraient m’aider à l’école quand j’ai des difficultés. Ils ne pourraient pas m’aider en faisant les leçons et les devoirs à ma place ni en me disant les réponses. Mais ils pourraient me corriger à la fin si j’ai des erreurs.   Je ne sais pas si je vais être capable mais, pour les jeux vidéos, je voudrais essayer plus longtemps, au moins 7 jours. Alicia  

·          J’aimerais réussir les 10 jours. Je compte faire plein de jeux seule ou avec ma famille. Par exemple, j’adore faire de la peinture et du bricolage. J’aime aussi jouer du violon. Mes parents pourraient m’aider en débranchant quelques appareils électroniques. Ils m’aideraient aussi en sortant plus souvent avec nous. Camille  

·          Je crois que je réussirais 8 jours, pas plus, pas moins. Si j’ai à le faire, je demanderai à mes parents de le faire avec moi. On pourrait jouer à des jeux de société, faire un souper surprise avec mes mets favoris. Je pourrais écouter de la musique, chanter ou faire des problèmes de mathématique. Ce n’est pas assez 8 jours, pourquoi pas 9 jours ? Emmy 

·          Je vais réussir à faire les 10 jours sans télé. Je ferai de la lecture, je jouerai avec mon chien. J’irai en randonnée avec ma famille. J’irai prendre une marche et je jouerai avec  Etienne. Mes parents pourraient faire une affiche où ce serait écrit : DÉFI DE LA DIZAINE. Ils pourraient débrancher la télé ou nous l’interdire. Clémence  

Situation 2.  Lucie courageuse

Lorsque Lucie a annoncé à ses parents qu’elle allait essayer de passer 10 jours sans télé, ses parents ont tenté de la décourager. « Jamais tu ne pourras réussir ». Lucie était pourtant bien décidée. Raconte-nous ce qu’elle a fait avec l’appareil qui était dans sa chambre. Comment a-t-elle convaincu sa sœur du secondaire. Pourquoi admires-tu Lucie ?       

·          Lucie débranche sa télévision pour ne plus la regarder pendant 10 jours. Elle peut la mettre dans la chambre de ses parents ou dans la garde-robe. Elle pourrait ôter les piles de sa télécommande et la donner à quelqu’un de sa famille. Samuel 

·          Lucie était tellement contente qu’elle a parlé de son défi à sa sœur du secondaire et celle-ci a accepté de faire le défi avec elle. Les deux sœurs s’entraidaient pour le défi. J’admire beaucoup Lucie parce qu’il faut être brave pour faire un si long défi. Emilie

·          Lucie a débranché la télévision et elle a écrit dessus : « INTERDIT ». Lucie a réussi à convaincre sa sœur du secondaire. Elle lui a dit : « Tu vas voir les résultats de mes examens ! » Moi, si j’étais son amie, je serais très fière d’elle. Lauranne

·          Lucie débranche la télévision et va la mettre au sous-sol. Gabriel

·          Lucie dit à sa sœur : « Tu devrais arrêter d’écouter la télévision. » Mais sa sœur lui répond : «  Toi, tu peux essayer d’arrêter, mais moi, je ne veux pas arrêter. » Lucie prend la télé et la place au fond du placard où elle est certaine de ne pas la voir. J’aimerais beaucoup réussir moi aussi ! Elizabeth 

·          Lucie est allée voir sa sœur qui est au secondaire et lui a dit : «  À la place d’écouter la télé, tu pourrais faire plein de jeux. Tu pourras te concentrer sur l’école et tu pourras perdre du poids. Tout ça est vrai, j’ai fait des recherches sur internet. Ça nous permettrait de passer plus de temps ensemble en famille. Après, même si tu n’as pas réussi à faire les 10 jours, tu seras fière d’avoir essayé. Il y a trop de violence à la télé, dans les jeux vidéo et sur l’ordinateur.  Ce serait les 10 plus beaux jours de ta vie ! ». Marie-Ève    

Situation 3. Émissions dangereuses

La Déclaration internationale relative aux Droits des enfants dit que les gouvernements doivent protéger les enfants contre les émissions qui nuisent à leur santé et à leur sécurité. Tu écris au Premier Ministre du Canada pour lui donner le nom de 2 ou 3 émissions qui nuisent aux enfants. Quelles sont ces émissions ? Pourquoi faut-il les retirer des ondes ?    

·          Certaines émissions pour enfants ont un langage violent. Mes amies et moi en avons vues plusieurs dont South Park et Les Griffin . Nous voulons interdire ces émissions car elles restent dans la tête des jeunes. Quand je vois un film violent, le moment le plus violent me reste dans la tête. Souvent, c’est ça qui me fait faire des mauvais rêves. Marie-Joëlle

·          On pourrait ôter ces émissions parce qu’elles sont violentes et vulgaires : South Park et Les Simpson. À la place, on pourrait mettre des émissions sur des explorations, surtout des émissions moins violentes. Charles 

·          Il y a beaucoup d’émissions qui nuisent aux enfants. Par exemple, à Télétoon, je vais vous nommer trois émissions : South Park, Les Griffins et Les Simpson. Les émissions vulgaires rendent les personnes vulgaires. L’émission South Park est très vulgaire et à chaque émission, un personnage meurt. Vous pourriez la mettre à un autre canal. Mathieu 

·          Les émissions South Park et Les Simpson contiennent de la violence. Quand les enfants écoutent ces émissions, ils ont envie de faire comme dans l’émission. Kamie 

·          Nous devrions retirer ces émissions : South Park, Les Simpson et Les Griffin. Les enfants ne devraient pas voir ces émissions car elles les influencent. Antoine

·          Je vais vous parler des émissions violentes qui causent des problèmes chez les jeunes. Des fois, je passe d’une chaîne à l’autre et je tombe sur South Park. Tout ce que je vois, c’est de la violence. L’autre film, c’est S.W.A.T. Bien oui ! juste le titre est violent et l’affiche est violente. Philippe 

·          Les émissions Charmed et Buffy contre les vampires nuisent aux enfants. À mon avis, ce ne sont pas de bonnes émissions. Quand on regarde la télévision, on grossit. Mais quand on lâche les jeux vidéo, les ordinateurs et le téléviseur et qu’on prend de l’air, on perd du poids parce qu’on fait des activités. Quand on joue à l’ordinateur ou qu’on écoute la télévision, on est isolé dans notre coin. Catherine 

·          J’ai écouté une émission dangereuse : le titre est Buffly contre les vampires. Il y a des monstres et les enfants ne devraient pas l’écouter parce qu’il y a trop de violence. Julien

·          Voici deux émissions dangereuses : Les Simpson et South Park. Je trouve que ce serait bien de les garder quand même, mais en mettant moins de violence et de mauvais mots. Gabrielle

Situation 4. Jeux vidéo nuisibles

Depuis qu’il a mis de côté ses jeux vidéo, Maxime a vu ses notes scolaires s’améliorer. Depuis que Sébastien a cessé de regarder la télé, il a perdu du poids. Pourquoi ces changements sont-ils arrivés ? Que conseilles-tu à des amis qui veulent réussir à l’école et perdre du poids ?

·          À la télévision, ils nous disent d’essayer des aliments qui ne sont pas très bons pour la santé. Si on regarde des émissions de violence ça peut inciter des enfants à être violents. Je conseille d’essayer de moins regarder la télé, d’aller plus souvent dehors et de faire beaucoup de sport. Pierre-Luc   

 ·         On voit baisser nos notes scolaires en jouant trop au X-box. Ne pas regarder la télévision durant dix jours, ça va faire des changements ! Noémie   

·          Je donne comme conseil à des personnes qui ont le goût de maigrir d’aller jouer dehors, de faire du vélo et des haltères. De penser à l’école, mais pas trop parce qu’il faut qu’ils se changer les idées. Moi, j’aurais de la difficulté parce que j’aime aller à l’ordinateur. Camille 

·          Maxime a étudié à la place de jouer à des jeux vidéo. Sébastien a fait du sport et de l’exercice à la place de regarder la télévision. Je conseille à ceux qui veulent maigrir de cesser de regarder la télévision et de manger moins de chips, de bonbons, de chocolat et de gomme. À ceux qui veulent réussir à l’école, je conseille d’étudier plus. Maude  

·          Mes conseils sont les suivants : faites comme eux, c’est-à-dire  laissez la télé et les jeux vidéos de côté. Pour perdre du poids, faites plus d’exercice. Caroline

Situation 5 -  Bloquer la peur

Julien fait des cauchemars après avoir vu certains films. La même chose est arrivée à Isabelle après avoir vu un vidéoclip de chanteur. La télé nous envoie parfois des images d’horreur ? Devient-on brave à force de regarder des films violents ? Non, c’est tout le contraire. Plus on en regarde, plus on devient peureux.  Raconte-nous un film ou une émission qui t’a fait peur. Comment pourrais-tu empêcher la peur d’entrer dans ta tête ?

·          Le film qui m’a fait le plus peur est « Mort de peur 2 ». C’était le film le plus épeurant que j’aie vu bien que j’en aie vu une trentaine. Pour enlever cette pensée, j’ai deux idées : la première, j’imagine que je suis un cochon ; la deuxième, quand je vois ce film, je change la télévision de poste. Nathan

·          J’ai écouté « Le Cercle », ça m’a fait peur et depuis ce temps, je ne suis plus capable de dormir dans ma chambre. Si je vois une émission ou un film épeurant, je prends la télécommande et je change de poste. Si je fais un party pyjamas  et qu’on loue un film, je ne loue jamais un film épeurant. Roxanne

·          Il y a plusieurs personnes qui écoutent ces films et ça les rend violents. Il faudrait écouter moins ces films et jouer plus souvent dehors, dessiner, faire du bricolage et plein d’autres choses. Raphaël  

·          Le film « l’Aube des morts » devrait être 18 ans et plus. Une fois, dans ce film, le gars se tire dans la tête et elle explose. Une femme a été mordue par un mort vivant et s’apprête à accoucher. Après l’accouchement, la fille devient une morte vivante et son bébé aussi.

·          Je vais vous parler d’un film où il y a des morts vivants. Deux adolescents entendent des bruits bizarres que la télé fait. Toutes les lumières s’éteignent tout à coup. Les deux se perdent et un retrouve l’autre mort. Pour ne pas faire entrer la peur dans ma tête, il ne faut pas que j’écoute des films violents. Jérôme    

·          Pour que je ne fasse plus de cauchemars et que je n’aie plus peur d’être seul, je devrais arrêter de regarder des films d’horreur.  Alexandre   

Situation 6. Publicité toxique

Dans une annonce publicitaire vue à la télé, tu as trouvé un poison. L’annonceur a utilisé la violence ou la méchanceté pour attirer l’attention. Raconte-nous l’annonce et le poison utilisé. L’annonceur aurait-il pu utiliser une vitamine plutôt qu’une bactérie pour attirer l’attention ? Fais lui des suggestions.

·          Avec moins de publicité toxique, les gens vont être moins violents et vont acheter moins de produits inutiles. Il va y avoir moins de pollution. Les émissions vont durer plus longtemps. Charles 

Situation 7 -  Papa prudent

Des élèves de ton école rigolent parfois en se racontant les méchancetés vues dans l’émission South Park. Tu connais des amis qui imitent le langage de l’émission. Récemment, tu apprends que le papa d’un ami interdit à son fils de 12 ans de la regarder. Peux-tu trouver trois bonnes raisons pour qu’un papa agisse ainsi ? Quels conseils donnes-tu aux parents concernant cette émission ?

·          Le papa ne veut pas que son enfant agisse bêtement. Félix

·          Le papa veut que son enfant ait un bon langage. Pierre-Luc

Situation 8 -  Cadeaux empoisonnés

Noël vient de passer. Tu connais des amis qui ont reçu des jeux qui contiennent de la violence alors que Noël est l’anniversaire de naissance d’un bébé annonçant la Paix. Tu donnes des conseils à un ami sur la violence contenue dans son cadeau. Que lui dis-tu ?

Clôture de la dizaine

Invitation aux médias

Clôture de la Dizaine sans télé ni jeux vidéo jeudi le 28 avril PM

 

C’est aujourd’hui que nous apprendrons combien des 1159 enfants ont réussi à relever le DÉFI de la Dizaine sans télé ni jeux vidéo, ni ordinateur.

400 élèves de l’école Les Bocages, à St-Augustin,

327 élèves de l’école du Bois-Joli, à Trois-Rivières, au Québec,

432 élèves de l’école des Pionniers, à Orléans, en Ontario.

Le nombre d’enfants aux prises avec des troubles de comportement a plus que triplé au cours des 2 dernières décennies. Parmi les facteurs qui ont favorisé cette hausse, l’exposition à la téléviolence.

Les enfants consomment en moyenne 25 heures de télé, jeux vidéo et ordinateur par semaine. La télé diffuse toujours plus d’actes d’agression (+ 432% en 8 ans) comme l’ont démontré des chercheurs de l’Université Laval. Les jeunes constituent une cible importante pour les télédiffuseurs nord-américains. La télé cherche constamment à augmenter ses cotes d’écoute parce que les producteurs et les responsables de la programmation savent que l’augmentation de l’auditoire fera augmenter les revenus publicitaires. Plus l’auditoire augmente, plus les annonceurs seront prêts à débourser de fortes sommes pour atteindre l’auditoire. La télé est avant tout une entreprise qui vent des auditeurs à des commanditaires.* Pas de surprise lorsqu’on apprend que les messages publicitaires coûtent souvent plus cher à produire que les émissions elles-mêmes. Les agences de marketing recherchent constamment des failles dans la protection des enfants et sont à l’affût de leurs vulnérabilités psychologiques et sociales. Plusieurs études ont analysé le phénomène de dépendance à la télé sur un nombre accru d’enfants. Le sevrage est-il possible ?

Le fait que la pub destinée aux moins de 13 ans au Québec n’a pas empêché Hasbro d’utiliser le placement de produit pour vendre ses jouets : Tortues Ninja, Pokémon, GI Joe, etc. Les enfants d’Amérique du Nord encaissent 30 000 messages publicitaires par année.

Avec les jeux vidéo, les jeunes ne se contentest plus de regarder, ils commettent les crimes. Au cours de la dernière décennie, les producteurs de jeux vidéo ont utilisé une  violence de plus en plus cruelle pour capter, captiver et capturer un auditoire de plus en plus jeune. Toutes les études ont démontré les effets de ces jeux sur le développement mental des enfants et des ados. « Videogames give kids and teens the will, the skill ans the thrill to kill » affirme Dave Grossman, psychologue retraité de l’armée des États-Unis et directeur du Killology Research Project.  

Qu’arrive-t-il lorsque la famille accepte de fermer la télé ?

C’est ce qu’ont voulu savoir des centaines de parents et d’enfants des écoles Les Bocages, du Bois-Joli et des Pionniers. Ils se sont inspirés de l’étude menée par le docteur Tom Robinson, de l’Université Stanford, en Californie, qui a mesuré l’impact d’une réduction de la consommation de télé, de jeux vidéo et d’ordinateur sur la violence physique (-40%) et verbale (-50%).(2) Dans les 3 écoles en question, cet impact sera mesuré en mai et les résultats seront connus en juin.   

Jeudi après-midi le 28 avril, on célébrera la fin de ce jeûne télévisuel dans ces 3 écoles et les médias sont invités à recueillir les témoignages des enfants, des membres du personnel et des quelques parents qui auront pu se libérer pour se joindre à la célébration.

Pour renseignement, contacter la direction des écoles :

École Les Bocages, St-Augustin, Madame Nathalie Lavallée, directrice, 418-877-2733 ou 8003

École du Bois-Joli, Trois-Rivières, Madame Nicole Proulx, directrice, 819-374-6951, poste 2146

Écoles des Pionniers, Orléans, Monsieur Mario Asselin, directeur, 613-837-5595

 Pour joindre EDUPAX : Jacques Brodeur, 418-932-1562

 (1) Le président-directeur général de TF1 Patrick Le Lay, la grande chaîne privée française (l'équivalent du réseau TVA), avait déclaré l'année dernière que le rôle de la télévision était essentiellement de vendre à Coca-Cola «du temps de cerveau humain disponible». Sa déclaration avait fait scandale en Europe. Cité dans Le Devoir, lundi 25 avril.

 

(2) Article de Tom Robinson dans le Journal de l’American Medical Association. http://www.edupax.org/Assets/divers/documentation/4_defi/SMARTAggressivity.pdf