Bulletin EDUPAX no 16

Février 2006

Février passe, les dernières tempêtes se hâtent, le Carnaval d’hiver est terminé. La culture de la Paix, de son côté, se propage dans le cerveau des enfants grâce à des adultes qui s’impliquent. Aujourd’hui, le sens critique, la capacité d'expression et le pouvoir d'empathie sont des compétences sous-développées chez les enfants. Cela nuit à leur apprentissage de la responsabilité citoyenne et à la réussite éducative. Puisque c'est dans l'esprit des hommes que se cultivent les conflits, c'est là que nous avons choisi de cultiver la Paix. EDUPAX propose de faire servir l’éducation aux médias à la prévention de la violence et à la culture de la Paix.

1. Invitation au personnel enseignant et aux élèves ! Voici une activité d’écriture qui touche 4 domaines de formation : médias et communication, santé et bien-être, vivre ensemble et citoyenneté, environnement et consommation. On savait déjà que le Secrétaire général des Nations-Unies préparait un rapport sur la violence faite aux enfants du monde, rapport qui sera déposé au cours de l’année 2006. Or, plusieurs pages seront consacrées aux dommages subis par les enfants par la violence véhiculée à travers la télé, les films et les jeux vidéo. Vos élèves sont invités à écrire à Kofi Annan pour le renseigner sur les dommages dont ils ont été témoins ou victimes. Les enseignantes et les enseignants sont invités à prendre connaissance des situations d’écriture et à les proposer à leurs élèves. Nous acheminerons les textes reçus à son destinataire.  www.edupax.org/Assets/divers/surveiller/Activite_ecriture_DEFI_2006.htm

2. L’école attire toutes sortes de gérants d’estrade. N’importe quelle futilité est reprise par les médias qui en font des Vérités. La mixité à l’école serait responsable de la faible performance des garçons et du décrochage ? Le Président Bush et le Doc Mailloux ont vu leurs propos repris par des médias du monde entier et par TVA. Les enfants ont tellement besoin de bouger et ils ont tellement l’air de souffrir à l’école… Et si on y regardait de plus près ?  

http://www.edupax.org/Assets/divers/documentation/1_articles/Garcons_a_ecole.htm

3. Plus ils en regardent, plus les risques augmentent. Un enfant qui regarde la télé 3½ heures par jour augmente ses « chances » de devenir intimidateur de 25%. Ce n’est pas une vague impression, c’est le résultat rigoureusement mesuré par le professeur Zimmerman, de l’École de Santé publique de l’université de Washington. Voyez comment il en est arrivé à cette conclusion. http://www.fradical.com/Study_ties_tv_time_to_bullying.htm

 4. Des prédateurs ciblent les élèves du 3e cycle du primaire et du début du secondaire. Les pré-ados constituent une proie de plus en plus convoitée en Amérique du Nord. http://technaute.lapresseaffaires.com/nouvelles/texte_complet.php?id=81,12399,0,022006,1247271.html

 5. «Médecins pour la survie mondiale» prend position sur les dommages profonds causés par la téléviolence. http://www.fradical.com/Physicians_for_Global_Survival_Canada.htm

 6. Terrible, effroyable et merveilleux DÉFI qui s’inscrit dans le cadre de la réforme. La Fédération des commissions scolaires du Québec commentait récemment le DÉFI de la Dizaine sans télé ni jeux vidéo. La FCSQ rappelle à juste titre que « la violence à la télé exerce une influence indéniable sur tous les enfants.» http://www.fcsq.qc.ca/Publications/Savoir/Decembre-2005/Page-16.pdf

 7. Six écoles de Kamouraska se prépareront au DÉFI de la Dizaine sans télé ni jeux vidéo. Rivière-Ouelle, St-Gabriel-Lalemant, St-Philippe-de-Néri, St-Pacôme, Mont-Carmel et St-Denis recevront des ateliers pour les élèves, du perfectionnement pour le personnel et des conférences aux parents. Le DÉFI sera relevé du 25 avril au 4 mai 2006.

 8. Les ados Attikamekw de Manawan participeront au DÉFI 2006 aux mêmes dates que ceux du Bas-St-Laurent. Grâce aux efforts déployés par le Conseil de bande, les élèves de l’école secondaire Otapi ont pu participer aux ateliers pour prendre connaissance des 4 conseils proposés par EDUPAX pour s'exercer à devenir braves. Une cinquantaine de parents ont assisté à la conférence donnée en soirée. La décision de ces parents de lancer le DÉFI aux ados a été prise à l’unanimité. Les ados seront rencontrés de nouveau en mars, de même que les élèves de l’école primaire Simon P. Ottawa. La mobilisation communautaire fera de Manawan la 1ère ville au monde à voir ses enfants du primaire et du secondaire relever le DÉFI. Manawan est une communauté autochtone située à 90 kilomètres au Nord de St-Michel-des-Saints, dans Lanaudière. Qu’allons-nous récolter ? C’est à suivre…

 9. Mobilisation à Pembroke, en Ontario, pour relever le DÉFI de la Dizaine. Pembroke est la ville voisine de Petawawa, connue pour sa base militaire. Les élèves du primaire  de l’école Jeanne-Lajoie ont déjà reçu leurs ateliers; le perfectionnement au personnel et la conférence aux parents. Ont suivi.  Les parents ont voté à l’unanimité pour lancer le DÉFI et aider les enfants à le relever victorieusement.  

10. Les parents de l’école primaire Pointe-Claire, dans l’Ouest de Montréal ont également voté pour aider leurs enfants à vivre cette expérience. Les élèves ont déjà participé à deux ateliers. Il leur reste maintenant à préparer la liste des activités alternatives http://www.edupax.org/Assets/divers/documentation/4_defi/suggestions.html

C’est là qu’avec l’aide de leur titulaire et de leurs parents, ils puiseront des suggestions pour compléter leur grille horaire personnelle des 10 jours compris entre le 25 Avril et le 4 mai. http://www.edupax.org/Assets/divers/documentation/4_defi/grille.html   

11. Les élèves de l’école des Nations, de la CSDM, reçoivent des enfants de tous les coins du monde. Dans la plupart des classes, aucun enfant rose du Québec tricoté serré. Ce sont des classes magnifiquement multicolores avec des enfants qui sourient comme des fleurs, comme les vôtres. Ils ont leur langue maternelle, puis l’anglais comme langue seconde et fréquentent l’école française. Lorsqu’est venu le moment de leur expliquer les 4 conseils à pratiquer pour développer leur bravoure, ils avaient des tas de choses à raconter. Malgré la multitude de langues utilisées, dès le jour suivant, certains enfants ont commencé à RACONTER leurs peines, leur mal ou leurs peurs et à CONSOLER. Étrange, n’est-ce pas ?  

12. Mixité scolaire et refus de voir. Plusieurs experts de l’enfance s’obstinent à analyser le comportement des petits humains en refusant de tenir compte del’influence de la télé. Ceux qui accusent la mixité de nos écoles d’engendrer la turbulence des garçons font fausse route. Certains médias excellent à monter en épingle la violence des jeunes, mais lorsque vient le moment d’en analyser les causes, ils donnent le micro à un docteur misogyne qui condamne les enseignantes de nos écoles primaires pour le décrochage scolaire et le non-savoir vivre ensemble. Certains médias excellent à taire les victoires remportées dans nos écoles par celles qui affrontent les deux ennemies millénaires de l’humanité, l’ignorance et la barbarie. http://www.edupax.org/Assets/divers/documentation/1_articles/Garcons_a_ecole.htm    

13. Petit-Monde et déficit d’attention. Plusieurs parents se préoccupent de protéger leur chérubin des rayons solaires et de lui faire avaler des pelletées de vitamines pour assurer sa croissance. Mais combien se méfient de la télé qui divertit l’enfant avec des émissions en apparence inoffensives. Une étude vient de démontrer que la télé à 3 ans augmente les risques de TDAH à 7 ans. http://www.petitmonde.com/iDoc/Article.asp?id=30314

14. Un outil pour combattre l’intimidation. Voici un court ouvrage destiné à stimuler la réflexion et la discussion entre les intervenants, les parents et les jeunes pré-ados au sujet de l’intimidation. Autrefois réservé à des fins pédagogiques, le livre est maintenant disponible dans une nouvelle édition destinée aux parents. http://www.infobourg.com/includes/imprimer.php?id=10421

15. Opposition à la commercialisation des enfants. Le Center for Commercial Free Childhood (CCFC) nous invite à son 5e Sommet annuel. Dans son Bulletin mensuel, on trouve des nouvelles sur la poursuite contre Viacom et Kellogg, la commercialisation du préscolaire, des congrès importants à venir, et le vigoureux éditorial de Susan Linn, The Corporate Takeover of Babyhood. http://www.commercialfreechildhood.org/newsletter/winter2006.htm

16. La lutte du pronétariat proposée par Joël DeRosnay. Le Devoir nous apprend l’existence d’AgoraVox, un journal Internet original, entièrement rédigé par des «citoyens-reporters».

http://www.ledevoir.com/cgi-bin/imprimer?path=/2006/02/27/103021.html

17. Le Toronto Star publiait récemment la lettre d’un lecteur qui véhicule des faussetés sur la téléviolence. EDUPAX a voulu rétablir les faits et en a avisé l’éditeur. Le quotidien publiera-t-il la rectification aux affirmations grossières de ce lecteur qui disait citer des psychologues. En publiant cette lettre, le Star a induit plusieurs de ses lecteurs en erreur. Rectifiera-t-il ?  

http://www.edupax.org/Assets/divers/documentation/1_articles/Tor_Star_Scientists_Are_Unanimous.html

18. Fermer la télé aide à prévenir l’intimidation. Face à l’augmentation de la violence physique et verbale, des établissements scolaires ont expérimenté diverses mesures pour endiguer le phénomène : caméras de surveillance, durcissement des punitions, suspensions et diverses formes d’exclusion, formation de médiateurs pour rapprocher les belligérants, embauche de policiers. D’autres ont choisi d’intervenir en amont. Ils ont préféré 1) éveiller le sens critique des jeunes face au pouvoir manipulateur des médias, 2) accroître leur pouvoir d’empathie avec leurs pairs et 3) leur donner la parole. Cette approche inclusive, motivante et mobilisante a été évaluée par le personnel des écoles, les parents et les élèves.     http://www.edupax.org/Assets/divers/documentation/1_articles/OCPVE%20Prevention%20par%20le%20DEFI.htm

19. Une maman a écrit à l’ombudsman de la Société Radio-Canada pour protester contre des annonces insérées au cours des récents reportages sur les Jeux Olympiques d’hiver de Turin. http://www.edupax.org/Assets/divers/temoignages/Temoignage%20fevrier%2006%20Pointe%20Claire.htm 

20. Une universitaire montréalaise invite à agir contre le cyberbitchage. Une chercheuse de la Faculté d'éducation de l'Université McGill invite parents et directions d'école à unir leurs efforts pour combattre le phénomène croissant de l'intimidation sur l'Internet.

http://www2.canoe.com/cgi-bin/imprimer.cgi?id=220034

21. Une enseignante de l’école Frenette, à St-Jérôme, élève son nouveau bébé. Elle conversait récemment avec des mamans qui ne voyaient pas d’inconvénient à asseoir leur bébé devant la télé. Elle donne son témoignage suite à l’article publié par Petit-Monde sur le déficit d’attention. http://www.edupax.org/temoignages.html#temoignage3 

22. École Instrument de Paix vient d’afficher sa Lettre de février.  «Malaise dans l’école».
Étrange paradoxe que de voir nombre de pays du Sud incapables d’assurer l’accès à tous à l’éducation cependant que dans des pays riches du Nord, où ce même accès est universel, on en est rendus à menacer les parents de peines d’amendes et de prison pour cause d’absentéisme scolaire de  leurs enfants. Des États ont instauré des mesures répressives à l’endroit des parents. http://www.eip-cifedhop.org/lettre/archives/Lettre29/lettre29.html

23. Violence à l’école secondaire selon le Vérificateur général du Québec. Dans son dernier rapport, le VG traite des interventions des acteurs du réseau de l'éducation en matière de violence dans les écoles secondaires publiques. Celles-ci sont rarement le lieu d'actes de violence graves; cependant, la violence demeure une préoccupation, compte tenu de ses effets sur le climat de l'école et la réussite des élèves. Le VG constate que des efforts sont faits dans bon nombre d'écoles pour prévenir et contrer la violence. Toutes les écoles visitées ont établi et diffusé des règles de conduite. 40% d'entre elles ont mis en oeuvre des programmes de prévention qui offrent plusieurs activités planifiées et échelonnées tout au long de l'année scolaire. Seulement le tiers des écoles visitées ont analysé leur climat scolaire en s'appuyant sur des données factuelles. Aussi plusieurs établissements ne facilitent pas la déclaration des incidents de violence. De plus, le Vérificateur a rarement trouvé dans les écoles une démarche pour, à la fois, guider la surveillance et baliser l'application des sanctions disciplinaires et l'aide aux victimes et aux auteurs  d'incidents violents. M. Lachance est d'avis que le Ministère et les CS, doivent pouvoir déterminer l'ampleur du problème et prendre des mesures pour s'assurer que les actions accomplies par les écoles permettent effectivement de prévenir et de contrer la violence. Chapitre 3. http://www.vgq.gouv.qc.ca/publications/Rapp_2005_1/Faits/Index.html

24. Cyberaide célèbre. Les responsables du site qui recueille les signalements de violence sexuelle à l'égard des enfants se disent satisfaits des résultats durant leur 1ère année. http://www2.canoe.com/cgi-bin/imprimer.cgi?id=220431

25. Tackling Media Violence as a Major Contributor to the Increase of Bullying. All schools in North America have tried to reduce youth violence. Punishments, exclusions, metal detectors, surveillance cameras, security officers, peer mediation, etc. Few schools have targeted the root of the damages done to children and teens by the entertainment industry.

In some schools, teachers chose to target the development of 1) critical viewing skills, 2) capacity of expressing emotions, 3) power of empathy. Evaluation by parents, students and teachers showed positive results. Posted on ICCYM website, Sweden.      Mediahttp://www.nordicom.gu.se/cl/publ/letter.php

26. Acharnement publicitaire par voie digitale. In April 2005, a breakthrough in television advertising debuted allowing product placements to be digitally added, after scenes are filmed. The technology, called Digital Brand Integration (DBI), was developed by Marathon Ventures, as part of an unprecedented marketing deal with CBS. DBI has added brands like Kellogg's to the sitcom "Yes, Dear," and StarKist and Chevrolet to "CSI" and "How I Met Your Mother." Virtual product placement dates back to 1999; images of several brands, including Coca-Cola and Blockbuster video, were digitally spliced into an episode of «Seven Days». Network placements in prime time last year numbered 108,261, up more than 30% from 2004.  http://today.reuters.com/news/newsArticle.aspx?type=technologyNews&storyID=2006-02-26T165858Z_01_N26385839_RTRUKOC_0_US-BIZFEATU

27. Integrated Marketing Communication for Behavioral Impact in Health and Social Development: Summer Institute, July 9-29. New York University (NYU) in collaboration with the World Health Organization (WHO) announces the 2006 Summer Institute. http://www.comminit.com/training2006/2006-events/events-4306.html

Les médias utilisent les dernières découvertes en psychologie pour capter toujours plus l’attention des enfants. En les privant de vie familiale durant 25 heures par semaine, la télé blesse déjà profondément. En utilisant la violence pour abuser des enfants dans les jeux vidéo, la télé et les films, elle endommage leur pouvoir d’empathie, ce qui affecte toute la vie en société. Pour se soustraire au pouvoir des médias, les jeunes ont besoin d’adultes compétents. C’est à cette compétence que ce Bulletin veut contribuer. 

Jacques Brodeur, consultant en Prévention de la violence,                                         Éducation à la Paix, Éducation aux médias                                                  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.