Bulletin EDUPAX No 1

Septembre 2004

Bonjour,

Tel que promis, voici le premier numéro du Bulletin EDUPAX. Nous vous souhaitons la bienvenue. EDUPAX est le seul programme de prévention de la violence qui cible la consommation de téléviolence comme facteur majeur de passage à l'acte. N’hésitez à nous transmettre vos suggestions et commentaires.

Au menu aujourd’hui :

La violence augmente-t-elle vraiment ? Chaque année, en juillet, Statistiques Canada publie un bulletin sur l’évolution de la criminalité. Les jeunes commettent-ils plus de crimes violents que les adultes ? En commettent-ils plus ou moins qu’au cours des dernières années ? Les jeunes font-ils partie d’un groupe d’âge qui vivra dans un monde plus sécuritaire ou plus à risque ? Consultez le bulletin de santé canadien en matière de criminalité. >>>

http://www.edupax.org/Assets/divers/documents/articles/Crimes_au_Canada_2003.html

Un couvre-feu pour réduire le vandalisme à Huntingdon. Au début de l’été 2004, une petite municipalité en banlieue de Montréal faisait les manchettes. Pour mettre fin aux activités nocturnes des vandales, le conseil municipal a eu recours à un couvre-feu. Une telle mesure est-elle vraiment efficace ? Qui a-t-elle touché ? Comment réduire la violence chez les jeunes sans jouer à l’autruche et en évitant les coups d’épée dans l’eau ? Pour en savoir plus >>>  http://sisyphe.org/article.php3?id_article=1118       

Lancement d’un simulateur de meurtre. En août 2004, les médias soulignaient l'arrivée sur le marché du jeu vidéo DOOM 3. Tous ont repris, à quelques mots près, le communiqué émis par le producteur et prétendu que le lancement coïncidait  avec le 10e anniversaire de DOOM 1. Faux ! DOOM existe depuis 20 ans et a servi à l’armée des Etats-Unis pour conditionner des jeunes gens à tuer sans réfléchir. DOOM est un simulateur de meurtre. Le sujet passionnera les jeunes et éclairera leurs parents, souvent dépassés ou simplement insouciants. Pour en savoir plus >>>

http://www.edupax.org/Assets/divers/documents/articles/DOOM.html

Le "Défi de la Dizaine sans télé ni jeu vidéo" a été vécu dans cinq écoles de l’Ontario et douze écoles du Québec. Le DÉFI a connu un succès impressionnant. Surprise, tous les enfants et les parents ont survécu. En 2003-2004, l’Association des comités de parents de Québec et Chaudière-Appalaches a reçu l’aide financière des Ministères de la sécurité publique du Canada et du Québec pour animer le DÉFI. Toutes les écoles peuvent dorénavant lancer le DÉFI à leur population. Une vidéo raconte cette aventure incroyable dans un monde réel qui dépasse la fiction. Pour obtenir copie de la vidéo, pour accéder aux outils, pour savoir comment procéder, pour se convaincre de sa pertinence, on trouve le nécessaire dans la colonne de droite de la page d’accueil du site >>> www.edupax.org

Le « Défi prévention jeunesse » de la CSST.  Votre classe peut obtenir une aide financière de 350$ pour mener, entre autres, un projet de prévention de la violence. Intéressant, n'est-ce pas ? Pourquoi ne pas saisir l’occasion pour tenter le DÉFI de la DIZAINE sans télé ni jeu vidéo, une approche innovatrice en prévention ? Il faut compléter le formulaire de la CSST avant le 28 novembre. Pour en savoir plus >>>  La violence à l'école   ou encore  Défi prévention jeunesse 2003 - 2004

15e anniversaire de TROP. L’Association « Travail de réflexion pour des ondes pacifiques » a été créée suite à l’hécatombe de l’École Polytechnique. TROP et son président, le comédien René Caron, œuvrent depuis 1990 à la promotion des ondes pacifiques. Les amis et amies des ondes pacifiques sont invités à participer aux célébrations qui se tiendront à Montréal le 5 novembre et à Québec le 2 décembre. Deux événements inoubliables. Réservez vos places sans tarder au 418-684-8767. Pour en savoir plus >>> http://www.edupax.org/Assets/divers/documents/surveiller/15E_ANNIVERSAIRE_tous.pdf     

Minute de réflexion pour la Paix. Plusieurs écoles ont tenu cette activité le 21 septembre 2004. Il n’est pas trop tard. Elle peut se tenir en tout temps puisque, hélas, la guerre, elle, ne connaît pas de répit. Les enfants apprécient parler de la réalité en classe. Les médias la leur présentent comme normale, naturelle, amusante même. L’école doit inlassablement la présenter pour ce qu’elle est : horrible et évitable. Vous trouverez accès à un « OUTIL » pour animer cette minute de réflexion dans votre école sur la page d’accueil du site EDUPAX >>>  www.edupax.org    

 Merci de votre attention,

 Jacques Brodeur, consultant  dans les domaines de la prévention de la violence, de l’éducation à la Paix et de l’éducation aux médias.