Bulletin EDUPAX no 9

Mai 2005

Mai, c’est le mois de l’environnement. L’environnement, c’est la nature, la ville, l’air et l’eau. C’est aussi la culture. EDUPAX est un programme de prévention de la violence qui cible la culture de la violence comme facteur majeur de passage à l’acte. Ce Bulletin apporte des nouvelles sur les victoires remportées contre les divertissements qui désensibilisent les enfants et des ados. Il offre des ressources aux parents et au personnel de nos écoles. Il valorise le Gouvernement familial, il incite à la mobilisation de l’école et de la communauté. Il compte sur vous pour atteindre un plus large public.    

Si à la lecture, vous constatez qu’un lien fait défaut, nous apprécierions en être avisés !

1. Après le virage ambulatoire, voici le virage jeunesse. C'est ce qu'a annoncé hier le directeur de la Santé publique de Montréal en rendant public son rapport annuel qui porte sur les 230 000 jeunes Montréalais âgés de 6 à 17 ans. Sur le plan de la santé mentale, les jeunes filles semblent éprouver beaucoup plus de difficultés que les garçons. En secondaire V, elles sont deux fois plus nombreuses à avoir une faible estime de soi (27 %, contre 13 % pour les garçons). Elles présentent également un taux beaucoup plus élevé de détresse psychologique (28 %, contre 11 % pour les garçons). «Les filles se comparent aux images projetées dans les publicités, aux personnes qu'on présente comme modèles. Cela crée de l'anxiété», fait observer le Dr Lessard, soulignant par ailleurs que les changements hormonaux font en sorte que les filles gagnent en graisse ce que les garçons prennent en muscle. La violence et le taxage inquiètent également les intervenants en santé publique. L'étude révèle que 69 % des parents d'enfants de la maternelle ont rapporté des épisodes de violence au cours de la dernière année. De plus, environ 16 % des enfants de quatrième année disent être souvent victimes de brimades. «Cela nous inquiète parce que, parmi les jeunes qui ont vécu un acte de violence, un sur trois présente un niveau élevé de troubles émotifs ou de détresse psychologique pendant l'année scolaire, ce qui affecte les résultats scolaires», a expliqué le Dr Lessard.

2. Dave Grossman rend hommage aux parents Québécois qui protègent leurs enfants contre la culture violente produite aux États-Unis. Psychologue retraité de l’armée des États-Unis, Grossman dirige le Killilology Research Group. Dans un message reçu l’an dernier, il écrivait: « Here is an interesting opportunity to look at a "case study" right next door. In Canada (like the US) property crimes went down last year. Which should be expected as a result of a strong economy, an ageing population, improved policing and stricter legislation. But violent crime rates, especially among youth, are rising, which should NOT be expected in a good economy.  What is the reason?  To paraphrase Bill Clinton:  “It's the culture, stupid”.  The culture of violence, marketed toward children. Note that Quebec, one of the poorest provinces in Canada, has one of the LOWEST crime rates.  Many Canadians are convinced (and I agree) that this is because Quebec works so very hard to protect themselves from America's toxic culture.  Also, Quebec has powerful laws preventing advertising directed toward children. »

3. Remembering Columbine High School April 20, 1999. EDUPAX issued a press release to mark the 6th Anniversary of the Columbine High School massacre. Michael Moore had his own interpretation. He saw nothing wrong with Marilyn Manson and South Park. He couldn’t find or face the link between youth violence and violent entertainment. Maybe we can ? Let’s try ! http://www.edupax.org/Assets/divers/documentation/1_articles/Columbine%206th%20anniversary.htm

4. Gloria DeGaetano a fondé le “Parent Coaching Institute”. Her latest book is Parenting Well in a Media Age: Saving Our Children from the Corporate-Controlled Culture, Personhood Press, January, 2004. If our children are suffering more mental health problems than ever before, we need only to look at the violent entertainment they engage in and remember that it plays a significant role in their understanding of who they are and who they wish to become. More aggressive children are more likely to watch media violence because it makes their own behavior seem normal; however, their subsequent viewing of violence then increases their aggressive scripts, schemas, and beliefs through observational learning and makes subsequent aggression more likely. Although several parenting factors also correlate with aggression, the relations between watching TV violence and later aggression persist when the effects of socio-economic status, intellectual ability, and parenting factors are controlled. And even if watching TV violence is not the only factor predicting later aggression, there were few other factors shown to have larger effects. The type of violent scene that is most likely to contribute to aggression is one in which the child identifies with the perpetrator of the violence, the child perceives the scene as telling life like it is, and the perpetrator is rewarded. This clearly demonstrates the need to protect young children from media violence and to teach media literacy skills to children and teens of all ages. >>>  http://www.parentcoachinginstitute.com/articles/degaetano_MediaViolence.html

5. Teens Survived A 10Day Strike Without TV & Videogames. In April 2004, 950 high school students were offered the opportunity to quit TV and videogames for 10 days. It was the first HS to try the 10Day Challenge. How many students tried? How many succeeded ? What did they learn ? What do they remember ? What did their parents and teachers witness ? The report.  www.edupax.org/Assets/divers/documentation/1_articles/Teens%2010Day%20Strike.htm

6. L’Association des psychologues des États-Unis annonce l’affichage sur son site des 3 articles suivants. Le premier est « Violent Video Games: Myths, Facts, and Unanswered Questions » by Craig Anderson, provides an in-depth summary of the research in a very readable form. In this powerful analysis, Anderson warns against any type of violent video game: "Cartoonish and fantasy violence is often perceived (incorrectly) by parents and public policy makers as safe for children. However, experimental studies with college students have consistently found increased aggression after exposure to clearly unrealistic and fantasy violent video game. High levels of violent video game exposure have been linked to delinquency, fighting at school and violent criminal behavior." >> http://www.apa.org/science/psa/sb-anderson.html

7. Violent Music Lyrics Increase Aggressive Thoughts and Feelings. This new study contains a summary of Dr. Craig Anderson's research. Songs with violent lyrics increase aggressive thoughts and emotions and this effect is directly related to the violence in the lyrics. For the complete article you can go to: http://www.apa.org/journals/psp/press_releases/may_2003/psp845960.html

8. Étude longitudinale sur 15 ans. “Childhood Exposure to Media Violence Predicts Young Adult Aggressive Behavior, According to a 15-Year Study. » This third article contains a press release of the Huesman & Eron study. http://www.apa.org/journals/dev/press_releases/march_2003/dev392201.html

9. « Libération » analyse les habitudes des enfants sur internet. Technologie, blogues, sites, tchats. >>> http://www.liberation.fr/imprimer.php?Article=292765

10. Lien causal entre la télé et l’intimidation. Plus un enfant est exposé à la télé, plus il aura tendance à intimider ses pairs. Nous imitons ce que nous voyons, innocemment, insidieusement. Les enfants ne sont pas plus méchants, mais simplement moins conscients ou moins sensibles aux dommages causés. L’article tombe à-propos, dans une période où le phénomène prend des proportions endémiques aux quatre coins de l’Amérique du Nord et de l’Europe.    http://www.edupax.org/Assets/divers/documentation/7b8_television/Study%20ties%20TV%20time%20to%20school%20bullying.html 

11. Les jeux vidéo violents affectent le cerveau. The adverse effects are most apparent among teens that are diagnosed with a condition called “disruptive behavior disorder” or DBD. These kids, according to Dr. Vincent P. Mathews of the University of Indiana Medical School in Indianapolis, are the ones most likely to "act out by harming animals or fighting with other kids." When he used a high tech scanning device called functional magnetic resonance imaging to track brain function in adolescents with DBD, he discovered "less activity in the frontal lobes." The frontal lobe is the area of the brain that controls emotions and impulses as well as attention span. Moreover when the DBD kids were exposed to violent video games, "there was even less activity," Mathews said. He presented his findings at the 88th Scientific Sessions and Annual Meeting of the Radiological Society of North America. The study suggests repeated exposure to the violent video games is "desensitizing the brain. The result is that the child can no longer understand the real effect of violence." http://www.fradical.com/Brain_cells_victims.htm

12. La cyber-intimidation fait d’énormes ravages. Des chercheurs de l’Université de Calgary ont étudié l’ampleur du phénomène dans deux écoles secondaires d’une grande ville de l’Ouest Canadien où l’on avait manifesté beaucoup d’enthousiasme face aux TIC. http://www.infometre.cefrio.qc.ca/fiches/fiche810.asp

13. Des élèves de Jardin et de 4e année dessinent leur bravoure. Valérie et Francine ont recueilli les travaux de leurs élèves et Joëlle s’est chargée de les afficher sur le site de l’école. Les dessins des plus petits sont ici. > http://www.ceclf.edu.on.ca/pio/bravoure/Jardin/brave.html

Les élèves de 4e année ont produit des affiches. L’affiche "Fermez la télé, Ouvrez un livre" mérite certainement une palme, vous ne trouvez pas ? La page web de cette école est admirable. Les enfants qui dessinent et découpent sur le thème de la Bravoure construisent des concepts dans leur imaginaire, ils créent, ils tissent des liens entre les idées. C'est un procédé pédagogique créatif et très puissant. http://www.ceclf.edu.on.ca/pio/bravoure/4_valerie/affiche4e.html

14. Internet a favorisé l’apparition d’une nouvelle espèce de prédateurs, les « phishers ». Ils utilisent des méthodes hypocrites et perverses pour obtenir des renseignements confidentiels.

http://www2.infinit.com/cgi-bin/imprimer.cgi?id=187223

15. Comment on a manipulé les enseignements de Darwin ? Sue McGregor, from Halifax, was reviewing this new book “Educating for a Culture of Peace” when she came across the “lost” part of Darwin’s theory of evolution. Darwin’s theory of evolution had two parts to it the drive for natural selection (survival of the fittest) and, amazingly, the drive for love, moral sensitivity and mind (caring and the search for meaning). The survival of the fittest drive was co-opted by many disciplines and the second drive, the need to care for each other and strive for moral sensitivity, was completely ignored. >>> http://www.thedarwinproject.com/home.html

16. Le New York Times tente de se refaire une crédibilité. Couvrir davantage les sujets religieux, faciliter les contacts entre lecteurs et journalistes, voilà deux mesures du journal impliqué dans plusieurs scandales. >>> http://www.lalibre.be/article_print.phtml?art_id=219359

17. La protection internationale des droits des femmes. C’est le thème de la 36e session annuelle d'enseignement du 4  au 29 juillet 2005 de l'Institut international des Droits de l’homme. Depuis 1969, l’IIDH organise chaque année, à Strasbourg, une session d'enseignement en droit international et en droit comparé des droits de l'homme, sous la direction des meilleurs spécialistes en la matière. >>>  http://www.iidh.org/pages/zoom2.html#Anchor-52385

18. L'école Les Bocages fait la UNE du quotidien Le Soleil. « Pendant 10 jours, 120 des 400 élèves de l'école primaire Les Bocages, à Saint-Augustin, ont réussi à ne pas regarder une seconde leur téléviseur. La plupart ont remplacé l'écran par des activités physiques ou intellectuelles en bonne compagnie. Jeune gaillard à la maternelle, Zachary raconte candidement son expérience sans télé : « Le premier jour, je suis allé jouer chez mon ami, et le deuxième jour, c'est lui qui est venu chez moi. Avec mes parents, j'ai fait du ménage. J'ai bien aimé ça », dit-il. Alors qu'auparavant, Zachary passait ses fins de semaine devant le petit écran, il soutient que, maintenant, il ne va la regarder qu'« un mini peu » le matin. Tous les élèves et enseignants de l'école participaient à cette activité du Défi de la dizaine, organisée par l'organisme Edupax. La suite sur Infobourg. >>> http://www.infobourg.com/sections/actualite/actualite.php?id=9755

19. Le Bilan préliminaire du DÉFI relevé dans 3 écoles en avril 2005 est disponible. Sur un total de 1159 enfants, 574 ont réussi à passer 10 journées complètes sans télé ni jeux vidéo. C’est plus de la moitié. Dans une des 3 écoles, 68% des enfants ont réussi les 10 jours. Reste à évaluer les bénéfices divers retirés de cet exploit. Les questionnaires sont en voie d’être complétés et la compilation se fera au cours du mois de juin. Belle culture, belle récolte, au-delà de toute attente.  

http://www.edupax.org/Assets/divers/documentation/4_defi/DEFI%20communique%20Bilan%20preli.htm

20. Le Nouvelliste rapporte que les élèves de l'école du Bois-Joli ont entrepris le Défi de la dizaine le 19 avril. « Masochistes pour les uns, braves pour les autres, les 327 élèves de l'école du Bois-Joli qui entreprennent ce matin le Défi de la dizaine sont en tout cas bien décidés à bouder pendant les dix prochains jours les innombrables et innommables images qui peuvent sortir d'un écran de télévision ou d'un ordinateur. Ce n'est donc pas un hasard si en circulant dans les rues avoisinant l'institution de la rue de La Rochelle, dans le secteur Trois-Rivières-Ouest, des passants apercevront un même écriteau à la fenêtre de plusieurs maisons. L'affiche indique qu'à l'intérieur, toute une expérience de vie est en train de se jouer, en famille si possible. À une époque où chaque résidence renferme, en moyenne, trois téléviseurs, et qu'un enfant y consacre environ 25 heures par semaine, un pareil jeûne ne commence pas sans préparation. » La suite dans Le Nouvelliste du 19 avril.

21. Deux mamans d’Orléans, en Ontario, se sont impliquées dans le DÉFI de la Dizaine sans télé ni jeux vidéo. Elles nous racontent le dénouement de cette aventure à l’école et à la maison. http://www.edupax.org/Assets/divers/documentation/4_defi/T%E9moignages%20de%20parents.htm

22. Efficacité des campagnes pour contrer le tabagisme. This report details the methodology and results of a 2000 study that compares the impact of the American Legacy Foundation's "Truth" campaign against Phillip Morris's campaign on the attitudes, beliefs, and intentions of youths (12-17) towards tobacco. >>> http://www.comminit.com/evaluations/eval2005/evaluations-53.html

23. Une quarantaine d’éducateurs physiques et kinésiologues ont participé récemment, à Saguenay, à des ateliers offerts au Congrès de la FÉÉPEQ. On y a traité du phénomène de la violence juvénile à la hausse, on y a fait la connaissance du Programme EDUPAX conçu pour la contrer, on pu faire la connaissance du DÉFI de la Dizaine sans télé ni jeux vidéo. Pourquoi la neutralisation de ces divertissements entraîne-t-elle une diminution de la violence et de l’obésité ? Dérangement des habitudes parentales, augmentation du temps à converser avec les enfants, obligation de trouver des activités de remplacement plus créatives, plus sociales, plus actives, plus de lecture, plus de vélo. La recette semble magique ? Elle donne des résultats lorsque vécue dans un seul foyer. Elle donne des résultats décuplés lorsqu’elle s’organise dans toute une école. Pouvez-vous imaginer votre école en train de se mobiliser pour vivre le DÉFI en  avril 2006 ? http://www.edupax.org/Assets/divers/programme/ateliers/EDUPAX%20le%20programme%20en%20bref%20V2.htm

24. Youth Media: A Guide to Literacy & Social Change. This 69-page manual aims to expose young people, parents and educators to the many issues associated with media literacy. It offers an introductory approach to the key elements and benefits of media education for children and youth as well as tips on "How to Choose Good TV", "Television's Impact on Kids", "Teaching Kids to be Safe and Responsible Online", "Stereotyping in the Media", the "Negative Effects of Music" and "Commercialization in Education". http://www.comminit.com/materials/ma2005/materials-2211.html

25. Budget militaire états-unien record. Le Washington Post annonce que le Sénat vient d’adopter un budget militaire d’urgence de 82 milliards $. Cela fait monter le budget de la guerre contre l’Irak à plus de 200 milliards $. Congress Approves $82 Billion for Wars

26. Le Vice-Président Dick Cheney étouffe la divulgation du contenu des rencontres tenues à son bureau pour fixer la politique énergétique de son pays. A federal appeals court in Washington dismissed a lawsuit yesterday that sought to force Vice President Cheney to turn over records of private meetings his office held in 2001 to shape the administration's energy policy. >>>                Cheney Wins Court Ruling On Energy Panel Records

27. L’Association TROP tiendra son assemblée générale le 25 juin prochain à Montréal. Sur la lancée du bilan tracé par son Conseil d’administration depuis mars dernier, les membres seront invités à fixer les orientations pour les prochaines années. TROP lutte depuis 15 années à réduire la promotion de la violence par la télé, le cinéma et les jeux vidéo. On peut devenir membre de TROP et participer avec droit de vote à l’AG annuelle en communiquant avec Madame Monique Ouellette au 418-684-8767. 

28. Le culte du podium blesse à petit feu et tue. Nous connaissons tous des athlètes olympiques qui ont recherché la victoire en recourant à la tricherie. La recherche de performances supérieures fait des ravages énormes chez les professionnels. Mais a-t-on déjà remis en question l’utilisation de la compétition comme ingrédient pédagogique ? La compétition nuit-elle ou aide-t-elle à la pratique de l’activité physique ? L’article suivant prétend que la coopération est un ingrédient de loin supérieur à la compétition, dans le domaine sportif. En éducation physique, la compétition nuit aux apprentissages, elle tue le plaisir de jouer à court, moyen et long terme. Comment s’en passer ?

http://www.edupax.org/Assets/divers/documentation/1_articles/Le%20culte%20du%20podium%20blesse%20et%20tue.html

29. L’Académie des pédiatres états-uniens mène une campagne permanente sur l’incidence de la télé et des jeux vidéo. « Media Matters» is a national public education campaign of the American Academy of Pediatrics. It was launched in 1997 to help pediatricians, parents, and children become more aware of the influence that media (television, movies, computer and video games, Internet, advertising, popular music, etc.) have on child and adolescent health. Issues of concern include aggression and violence, sex and sexual exploitation, obesity and poor nutrition. Media Matters advocates for media education, or learning how to analyze the media through critical thinking and viewing, as a way to mitigate these problems. As pediatricians, the Academy’s 55,000 members are in a unique position to relay information about media to parents and children. The AAP brochure, “Understanding the Impact of Media on Children and Teens », suggests ways families can promote media education at home, such as setting limits on television time, making deliberate program choices together, prohibiting media use at mealtime, and asking the right questions to help children become critical viewers. The Media Matters Resource Kit contains articles, policy statements, resource lists, and background materials on media and related health issues. The campaign has generated numerous articles in The New York Times and USA Today. www.aap.org/advocacy/mediamatters.htm

30. Nos voisins n’ont pas de télé publique. Les États-uniens n’ont que des télédiffuseurs privés. Building a public broadcasting system in the U.S. is not a small job. To understand that, reading "A New Standard" is a must. The recent report comes from 5 organizations: Free Press, Common Cause, Consumer Federation of America, Consumers Union, and Media Access Project. Find it here:  www.freepress.net/docs/pbs_report.pdf . You can also read Bill Moyers' historic speech at the close of the National Conference for Media Reform in St.-Louis. >>> www.freepress.net/news/8120 .   

31. Une douzaine d’éducateurs et éducatrices de l’école alternative Nouvelle-Querbes, à Outremont, participaient récemment à une session d’apprivoisement du programme EDUPAX. L’un des participants s’est présenté comme ex-écolier hyperactif. Ce qu’il apprécie surtout, c’est l’accent mis sur le sens critique des enfants. Il songe à fonder la HSU, une association d’hyperactifs socialement utiles pour développer le sens critique des enfants.

32. Les élèves de l’Académie Ste-Marie, à Beauport, participaient en mai à une demi-journée de réflexion verte Brundtland. L’établissement a reçu son statut EVB tout récemment. Les cours réguliers avaient été suspendus et des ateliers étaient offerts, tous orientés vers la construction d’un monde écologique, démocratique, solidaire et pacifique. Dans le cadre du volet pacifique, les élèves de 1ère et 2e secondaire ont eu droit entre autres à une conférence sur l’utilisation de la violence comme ingrédient de marketing. Pour en savoir plus sur le Mouvement EVB. >>> http://cbcsq.qc.net/index.cfm/2,0,1666,9457,0,0,html

33. Hélas, 84 % des enfants mangent devant la télé, 46 % y dorment et 44 % y font leurs devoirs. Lorsqu'on demande aux enfants du primaire de se dessiner en train de regarder la télévision, 95 % se représentent seuls, sans adulte, sans ami, sans frère ni sœur. Les enfants disent comprendre les effets de la violence télévisuelle. Bon nombre d'entre eux sont aimantés par les scènes extrêmes. Les élèves de deuxième année sont ceux que les émissions violentes attirent le plus. 22% des enfants se disent attirés par la violence. Parmi les 200 élèves de 11 écoles interrogées, plusieurs ont un appareil dans leur chambre. >>> www.infobourg.com/sections/actualite/actualite.php?id=9782

34. Star Wars III s’attaque aux jeunes. Les prédateurs se fichent complètement de l’épidémie d’obésité qui envahit l’Amérique du Nord et le monde entier. Leurs proies sont des enfants vulnérables, naïfs, curieux et les prédateurs sont passés maîtres dans le pouvoir de manipuler les plus petits. Vous voulez connaître les quelques 30 produits que l’on fera désirer et avaler aux enfants de la planète ? Vous voulez savoir ce que contiennent ces aliments ? Quelqu’un a fait enquête pour vous. Vous enseignez l’économie familiale ? Ou, comme éducateur physique, vous éduquez à la santé ? Vous enseignez l’anglais ? Vos élèves aiment les sujets d’actualité. Pendant qu’ils s’inquiéteront de la revanche des Sith et feront des cauchemars, Star Wars servira de camouflage pour abuser d’eux. Belle occasion pour éveiller leur sens critique. Deux petites pages à télécharger. >>> http://www.commercialfreechildhood.org/pressreleases/starwarsfood.htm   

35. En 2000, les réseaux états-uniens ABC, CBS, NBC, CNN et Fox ont dépensé 27 millions $ en lobbying. Cela exclut les 5,7 millions $ de la National Association of Broadcasters (NAB). According to the Center for Public Integrity, from 1998 until 2003, when the Federal Communications Commission considered another round of "relaxing" ownership regulations, "the lobbying expenditures by the broadcast industry ha(d) risen 74 percent." In maybe the most audacious increase in lobbyist spending history, Clear Channel Communications Inc., which owns nearly 1,200 radio stations and some television stations, had a clear interest in the relaxation of media ownership rules to expand its holdings into more market areas. In 2001, Clear Channel spent only $12,000 on lobbying the government. By 2003, the year of the FCC vote, it spent $2.28 million, an increase of 19,000 percent in just two years' time. That same year, Clear Channel's CEO, Lowry Mays told Fortune magazine what he thought of the publicly owned airwaves entrusted to his company: "If anyone said we were in the radio business, it wouldn't be someone from our company. We're not in the business of providing news and information. We're not in the business of providing well-researched music. We're simply in the business of selling our customers products." >>>  http://www.corpwatch.org/article.php?id=11947

36. Le Congrès de la Fédération des Comités de parents du Québec se tient à l’Université Laval le 28 mai. Près de 70 parents se sont inscrits à l’atelier« Violence physique et verbale à la hausse, quel rôle pour le gouvernement familial ? ». Une quarantaine ont choisi « Comment répondre au pouvoir grandissant des enfants manipulateurs ? » Madame Céline Bilodeau, présidente du CE de l’école Aux-quatre-Vents, à St-Malachie, sera présentatrice. Elle a piloté le DÉFI de la Dizaine dans Bellechasse en 2003-2004. Son école est la première à avoir relevé le DÉFI en avril 2003.>>>http://www.edupax.org/Assets/divers/programme/ateliers/Atelier_FCPQ_050528.html

La consommation de jeux vidéo, de télé et de films violents réduit le pouvoir d’empathie des enfants et leur capacité de porter secours aux victimes de violence. La culture de la violence utilise le pouvoir grandissant des médias pour désensibiliser nos enfants. Les jeunes ont soif d’apprendre pourquoi refuser de se soumettre à ce pouvoir et de découvrir comment cultiver la Paix.

EDUPAX appréciera recevoir de vos nouvelles.

Jacques Brodeur, consultant en prévention de la violence,

Éducation à la Paix et éducation aux médias.     

 Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.