Bulletin EDUPAX no 14, Décembre 2005

Une année vient de se terminer. Nos efforts redoublés d’éducation à la Paix devraient rejoindre toutes les personnes de bonne volonté, toutes les familles et toutes les écoles aussi. La culture de la violence se propage dans le cerveau de nos enfants grâce, notamment, aux cadeaux rendus désirables par la télévision et grâce aux jeux vidéo. Le sens critique, la capacité d'expression et le pouvoir d'empathie sont les trois compétences dont le sous-développement empêche l'apprentissage de la responsabilité citoyenne. Puisque c'est dans l'esprit des hommes que se cultive la guerre, c'est dans l'esprit des enfants qu'il faut cultiver la Paix.

1. Des jeux vidéo pour Noël ? Mais comment refuser de faire plaisir à un enfant que l’on aime ? On se sent déjà coupable, rien que d’y penser. Si vous exprimez votre hésitation à haute voix, un parent ou un ami vous dira que tout le monde le fait. Pourquoi pas vous ? Banals ces cadeaux ? Devant la prolifération de tels divertissements et le temps qu’ils accaparent dans la vie des enfants, deux questions se posent. 1) Comment des adultes peuvent-ils offrir de tels jeux à des êtres chers ? 2) Pourquoi des fabricants de jeux peuvent-ils les mettre à la disposition d’enfants vulnérables ? Voici un texte à soumettre à des élèves du secondaire ou à des adultes qui reviennent à l’école. http://www.edupax.org/Assets/divers/documentation/1_articles/Noel%20approche%202005.htm L’Association des psychologues sonne l’alarme. Alarmistes ? Et s’ils avaient raison, ces psy ? http://www.edupax.org/Assets/divers/documentation/7b4_jeux_video/Halo%20sur%20les%20jeux%20vid%E9o.htm

2. 15 milliards par année en publicité pour manipuler des enfants. American corporations spend $15 billion per year on advertising and marketing to children, twice what they spent 10 years ago. As the average child reportedly watches 40 hours of television per week, sees 40,000 TV commercials each year, and influences $500 billion in annual spending – on toys, fast food, electronics, and more - this investment appears to be paying off. With spending soaring and product-hawking venues burgeoning far beyond TV, many parents, educators, and other concerned citizens are becoming fed up by what they consider a rampant assault of commercialism on children. These individuals feel simultaneously powerless against a multibillion-dollar industry but also emboldened by new scientific research.   http://www.csmonitor.com/2004/0428/p11s01-lifp.html

3. Cyberaide permet à quiconque de loger une plainte contre un site ou une adresse de prédateurs. Cyberaide reçoit le soutien de divers services de police, du Centre national de coordination contre l’exploitation des enfants (CNCEE) et du Comité directeur national sur l’exploitation sexuelle des enfants par Internet. Cyberaide a aussi obtenu le concours d’autres services de signalement reconnus, dont le National Center for Missing & Exploited Children (États-Unis), de l’Internet Watch Foundation (Royaume-Uni) et de Aide à l’enfance Danemark. Cyberaide collabore avec l’association Inhope qui regroupe les services de signalement en ligne européens. http://www.cybertip.ca/fr/cybertip/endorsements/

4. Successful Communication: A Toolkit for Researchers and Civil Society Organisations. This toolkit addresses the questions of how researchers and civil society organisations can best communicate evidence in order to inform or influence policy, to achieve their own stated development objectives, or simply to make their own knowledge accessible and understandable to a wider audience. It presents 23 tools, divided into the following categories: 'Planning', 'Packaging', 'Targeting' and 'Monitoring.'
http://www.comminit.com/materials/ma2005/materials-2604.html

5. Santé: comment mobiliser la communauté. This online "how-to" guide is designed to help people plan and understand a specific process behind effective and field-tested community mobilisation programmes. The guide describes community mobilisation in a series of phases, starting with the first phase ("Prepare to Mobilize") and followed by "organizing the community for action, exploring the health issues and setting priorities, planning, acting, and evaluating together, and scaling up." Country profiles focus on Bolivia, Peru, and the Philippines.
http://www.comminit.com/materials/ma2004/materials-1355.html

6. Le Canada convoité par l’industrie du sexe. « Et pendant ce temps, que fait notre chauffeur de fournaise ? Il vend notre bois dehors.» (Félix Leclerc) La Campagne électorale fédérale nous accorde un répit pour éveiller nos députés, y compris ceux du Bloc, aux conséquences de la décriminalisation de la prostitution. Toutes les études sérieuses indiquent que l'âge d'entrée dans la prostitution est de 13 ans; au Canada, 14 ans. On peut donc dire que la majorité des personnes prostituées ont d'abord été des personnes mineures abusées avant d'être prostituées adultes. Décriminaliser le proxénétisme et les pimps  revient donc à décriminaliser la prostitution des mineures. Nos députés fédéraux bloquistes ou pas ont tort de se croire "cool" en invoquant les droits individuels pour justifier sa légalisation. Se prostituer est la conséquence d’une situation économique, psycho-sociale, affective et familiale douloureuse. Le modèle suédois menace les thèses de l'industrie du sexe et de ses souteneurs. Le 29 octobre, l'avocate canadienne Gunilla Ekberg a donné une conférence à l'UQAM; elle a décrit ce modèle qui a donné des résultats positifs pour les Suédoises. Ekberg a été engagée par le gouvernement suédois pour contribuer à la mise en place de la politique suédoise. Elle a travaillé 15 ans avec des personnes prostituées et reste en contact avec plusieurs d'entre elles. En Suède, les personnes prostituées ne sont pas pénalisées depuis 1913; la loi de 1999 pénalise uniquement les proxénètes et les clients. Les clients bénéficient de programmes alternatifs de sensibilisation aux conséquences de la prostitution pour les femmes et pour la société entière. La loi suédoise reçoit l'appui de 80% de la population. Voici des articles qui, pour peu qu’on les lise, aident à la réflexion sur la décriminalisation du proxénétisme.  http://sisyphe.org/rubrique.php3?id_rubrique=12  Le témoignage de Gunilla Ekberg devant le sous-comité qui examine la révision des lois sur le racolage au Canada est accessible en ligne à cette adresse. http://sisyphe.org/article.php3?id_article=2004

Dix bonnes raisons de ne pas légaliser la prostitution. http://sisyphe.org/article.php3?id_article=692

7. Bonne ou mauvaise publicité. La 3e édition des Prix du cœur de la publicité a été lancée la semaine dernière par l’ACEF Rive-Sud de Québec. Les élèves de 5e secondaire de partout au Québec seront bientôt appelés à voter pour les publicités qui font preuve d’éthique ou qui, au contraire, incitent à la consommation irresponsable. Cette année les publicités en lice sont : Yaris, Fisher Price, Revlon, Subway, ING direct, Turtles, Seiko et Trojan. Ces publicités ont été enregistrées dans la semaine du 14 novembre, période de sondage BBM. On pourra les visionner sur le site du concours. www.infobourg.com/sections/actualite/actualite.php?id=10220 

8. Webperso, qui dénonce la maltraitance des personnes aînées, invite ses membres et visiteurs à s’intéresser à EDUPAX, à son programme annuel de prévention pour le primaire et pour le secondaire, à son Bulletin mensuel, à la documentation affichée sur son site, et à son slogan : Empathie + Sens critique + Liberté d’expression = Responsabilité citoyenne. Beaucoup de liens intéressants, d'outils et de sujet d'ateliers présentés dans ce site. http://webperso.mediom.qc.ca/~merette/maltr.html

9. Le Journal de Montréal a publié une page pleine d’exemples d’agressions commises à Saint-Charles-Borromée. Un employé masculin dans la quarantaine ayant giflé une pensionnaire de 94 ans en fauteuil roulant a écopé d’une suspension de 5 jours. Si le pouvoir d’empathie du personnel est aussi faible, comment serons-nous traités quand ce sera notre tour? Après avoir donné 30 ou 40 ans à des enfants, voilà la récompense ? Communiqué de Handicap-Vie-Dignité, rapporté dans le Journal en réaction aux conditions de vie indignes en CHSLD.  Communiqué de presse 

10. Vous enseignez (ou étudiez) et souhaitez découvrir comment vous impliquer auprès d’organisations qui font la promotion de la paix ? Jetez un coup d’œil à la banque de liens vers des sites qui proposent des campagnes, des actions, des ressources et du matériel pédagogique pacifistes ! Tous ces sites sont classifiés par catégories pour faciliter en vos recherches. http://www.cultivatingpeace.ca/french/greatlinks.html

11. Obésité et embonpoint. On croit que la pandémie d’obésité et d’embonpoint qui fait des victimes dans le monde entier est reliée à la nourriture et à la sédentarité (absence d’exercice). Et on n’a pas tort. Mais les chercheurs ont réussi un exploit d’une haute importance en identifiant et en  isolant le facteur TÉLÉ. Vous n’en croirez pas vos yeux. http://www.commercialalert.org/tvobesityjama.pdf La Fondation de la famille Kaiser a été plus loin. Elle a confié à des chercheurs le soin d’éplucher 45 études reliant la télé à l’obésité. Et la fouille a permis de découvrir quoi ? http://www.kff.org/entmedia/upload/The-Role-Of-Media-in-Childhood-Obesity.pdf 

12. De nouveaux dossiers ont été mis en ligne pour vous sur le site de l'Observatoire canadien pour la prévention de la violence à l'école: 1) Intervenir pour se donner une école saine et sécuritaire (Colloque 2003,Montréal); 2) Perturbateur à la maternelle, décrocheur au secondaire (Vitaro, 2005); 3) Evaluation of a program designed to reduce relational aggression in middle school girls. (Dellasega & Adamschick, 2005);4) Challenging school bullying with peer support Cowie, 2004). http://www.preventionviolence.ca/

13. L’état des enfants du monde en 2006 : exclus et invisibles.  Des centaines de millions d'enfants gravement exploités et souffrant de discrimination sont devenus pratiquement invisibles aux yeux du monde, souligne l'UNICEF, dans un rapport important recherchant les causes de cette exclusion et des situations de maltraitance des enfants. http://cybersolidaires.typepad.com/francophonie/2005/12/maltraits_et_dl.html

14. What Young People Are Saying. Voices of Youth project held discussions on how young people think these children can be reached. These discussions are included in the 19th issue of "What Young People Are Saying" (December 2005), Voices of Youth's bimonthly newsletter. The objective of "What Young People Are Saying" is to further links between programming and the concerns of today's youth. By providing easy to navigate summaries, relevant quotations, and suggested action points, "What Young People Are Saying" offers an additional means of connecting with young people. http://www.crin.org/resources/infoDetail.asp?ID=6818

15. Les Pires ennemis des Droits dans le monde en 2005. Chacune des 14 compagnies a été mise en lice par des organismes connus, crédibles et chaque candidature est solidement documentée. Voyez par vous-même. À visiter sans fautes avec vos ados. Confiez-leur le soin de fouiller un dossier, et pourquoi pas de voter pour décerner des médailles d’or, d’argent et de bronze dans chaque classe. EDUPAX publiera les résultats du vote tenu dans vos groupes ou avec vos collègues de travail. Profs d’anglais, de FPS ou d’enseignement moral et religieux, à vos marques, partez. "Most Wanted" Corporate Human Rights Violators of 2005. Corporations carry out some of the most horrific human rights abuses of modern times, but it is increasingly difficult to hold them to account. Economic globalization and the rise of transnational corporate power have created a favorable climate for corporate human rights abusers. Global Exchange developed the list of some of the world's worst corporate abusers to illustrate that on issues as diverse as assassination, torture, kidnapping, environmental degradation, abusing public funds, violently repressing political rights, releasing toxins into pristine environments, destroying homes, discrimination, and causing widespread health problems. Several of the companies below are being sued under the Alien Tort Claims Act, a law that allows citizens of any nationality to sue in US federal courts for violations of international rights or treaties. When corporations act like criminals, we have the right and the power to stop them, holding leaders and multinational corporations alike to the accords they have signed. The more we know, the less these corporations can continue their abuses out of public eyesight. The 14 nominees are: Caterpillar, Chevron, Coca-cola, Dow Chemical, Dyncorp/CSC, Ford Motor Company, KBR (Kellogg, Brown, and Root): a subsidiary of Halliburton Corporation, Lockheed Martin, Monsanto, Nestlé USA, Philip Morris, Pfizer, Suez-Lyonnaise des Eaux (SLDE), Wal-Mart. http://www.globalexchange.org/getInvolved/corporateHRviolators.html

16. Une classe ouvrière défigurée par la télé. Pepi Leistyna, de l’Université du Massachusets à Boston, nous avise que son film avec la Media Education Foundation est disponible. « Class Dismissed: How TV Frames the Working Class ». Elle espère que des pédagogues le visionneront avec des élèves du secondaire, du CEGEP et de l’université. http://www.mediaed.org/videos/CommercialismPoliticsAndMedia/ClassDismissed

17. La Canada ratifie le protocole de la Convention internationale contre la torture. La nouvelle tombe à quelques heures de l’adoption par les États-Unis d’une loi interdisant le recours à la torture par les forces armées, le FBI et la CIA, et ce, malgré l’opposition du Président jusqu’à la dernière limite. http://www.amnesty.ca/take_action/actions/canada_ratify_opcat.php

18. Le Mouvement EAV-EVB tiendra sa 2e session nationale les 9 et 10 février à Trois-Rivières (Québec). Le Mouvement atteindra bientôt son millième établissement accrédité. Le Mouvement possède maintenant une aile de personnes « Retraitées vertes Brundtland », des personnes qui choisissent de rester actives pour la cause environnementale. www.evb.csq.qc.net/

19. Les États-Unis tentent de faire dérailler un autre mécanisme international. US' Attempts to Delete ICC from UN Security Council Resolution Undermine Advances Made: International Community Needs to Defend Importance of ICC in Protection for Civilians in Armed Conflict Resolution. (New York, 16 December 2005) The Coalition for the International Criminal Court (CICC) a global network of more than 2,000 non-governmental and civil society organizations that support a fair, effective and independent International Criminal Court (ICC) has today called on the UN Security Council to counter current attempts by the United States to delete all references to the ICC in the Security Council's upcoming Resolution on the Protection of Civilians in Armed Conflict. This resolution aims to address key developments that have taken place in the past five years since the Council's last resolution on the protection of civilians (SC Resolution 1296, 19 April 2000). Despite overwhelming recognition at the UN Security Council open debate of the importance of the International Criminal Court (ICC) in the protection of civilians in armed conflict, the reference to the ICC in the draft Security Council resolution is now in jeopardy because of the sole objections of the United States. The ICC is the world's first permanent global criminal court. It is an independent body and was established in The Hague, the Netherlands in 2002 when the ICC treaty came into force. http://www.iccnow.org/

20. Bulletin en provenance de Suède. Le Centre international d'échange et d'information sur les enfants, les jeunes et les médias (auparavant Centre international d'échange et d'information sur l'enfant et la violence à l'écran) est financé par  le gouvernement suédois et par l'UNESCO. Les jeunes ont des droits face aux médias, selon la Convention de l'ONU sur les Droits de l'Enfant. La violence dans les médias a fait l'objet d'une attention particulière lors d'une conférence internationale tenue en 1995 en Suède, sous l'égide de la Commission suédoise de l'UNESCO et le Comité suédois de l'UNICEF. Le gouvernement suédois et l'UNESCO ont convenu de confier à Nordicom le soin de créer ce centre. Le Centre vient d’afficher son Bulletin de décembre à l’adresse ci-dessous. On y trouve notamment un reportage en anglais sur le DÉFI de la Dizaine sans télé ni jeux vidéo ainsi que sur diverses autres études trop peu connues. http://www.nordicom.gu.se/cl/publ/letter.php#top 

21. Une agence de nouvelles pas comme les autres. 2005 was a hard year. Hurricane Katrina smashed illusions of bureaucratic accountability and preparedness. The politics of fear have destroyed hopes for the post-9/11 Beltway establishment. And 12 solid months of Hollywood hucksterism have left people starved for real culture, real news and real dialog. Had enough? In a time when Big Business, Big Media and Big Government are coming up short, Newsdesk offers a blueprint for more accountable, more responsible and more accessible outlets for cultural expression and democratic participation. Newsdesk is a nonpartisan, commercial-free news site covering Environment, Public Health, Labor & Economy, and Civics & Society. Newsdesk publishes the free email newsletter News You Might Have Missed, and has pioneered coverage of biotech agriculture, the energy industry, fresh perspectives on issues like "Nonviolence & Social Change," "Press Credibility and the 2004 Elections," and the Lunchtime Liberties workshop series on civil rights. Please feel welcome at http://www.newsdesk.org/

22. Photos de guerre invisibles ailleurs. Le site de March For Justice en affiche une par jour. C’est le côté de la médaille que le Gouvernement et l’armée des États-Unis gardent soigneusement à l’abri des regards, pour éviter que l’opinion publique d’aujourd’hui ne succombe au pacifisme, comme à l’époque de la guerre du Vietnam. Les principales victimes de l’Opération états-unienne Shock & Awe sont des civils, y compris des milliers d’enfants. Ce sont des crimes contre l’humanité qui sont commis quotidiennement au nom de la démocratie. Sur le site de March For Justice, on peut lire une phrase qu’on pourrait traduire par: « Comment pourraient-ils ne pas nous détester ». http://www.marchforjustice.com/shock&awe.php

23. Acculée au pied du mur, l’armée des États-Unis recourt à un marketing plus agressif. War in Iraq stretches into its 31st month, the United States military is facing serious recruiting shortages.  The branches of the military that supply the largest number of troops to Iraq have had the most difficulties with recruiting.  The Army failed to reach its recruiting goals in four out of the first six months of 2005; the Army National Guard came up short in all six. To keep up with the demand for troops, the military has increased its marketing in an attempt to sell youth on the idea of enlisting.  The Army, for instance, has nearly doubled its advertising budget since 2000.  The Army’s advertising director, recently told the New York Times, that the Army’s marketing campaigns use “the best practices of corporate America.” Learn more about the following issues: In-School Marketing, Targeting Young Children, Using New Technologies, Viral Marketing, Undermining Parents, What’s Wrong With Military Branding ? http://www.kidscanmakeadifference.org/Newsletter/nf102005c.htm

24. La Suède envisageait de faire adopter par l’Europe sa propre législation concernant les enfants et la publicité télévisée. Et l’article du Monde diplomatique poursuit : « Un nouveau stalinisme, venu du froid, menaçait donc tout à la fois les intérêts des annonceurs, la créativité des publicitaires et la liberté de l’enfance ! Immédiatement, les prédateurs agitèrent le chiffon rouge face au péril imminent. A-t-on le droit, reprit l’un d’eux dans Libération, de « priver les enfants des publicités qui les concernent » ? Dans ses pages « économie », Le Figaro sonna l’alarme avec ce titre délicieusement amphibologique : « La pub pour les enfants en danger » ; et de fulminer contre le « jusqu’au-boutisme suédois ». Télérama enfin, présentant la Suède comme un pays « traditionnellement ultraprotecteur » en matière de jeunesse, cita un professionnel qui dit tout en trois points : « Restreindre ou interdire la pub, pour et avec les enfants, serait inutile, anti-économique et contraire à l’esprit français. » L’article permet de juger le degré d’arrogance et de démagogie des prédateurs du marketing européens. http://www.monde-diplomatique.fr/2004/09/BRUNE/11449?var_recherche=agressions+publicitaires

Les médias utilisent des trucs ultrasophistiqués, à la fine pointe de la science, pour accaparer toujours  plus de temps de la vie des enfants. La télé arrache déjà 25 heures par semaine de leur capacité d’attention et de leur vie familiale. Les experts en marketing le savent, en usent et en abusent. La violence utilisée pour accrocher les enfants dans les jeux vidéo, la télé et les films endommagent profondément le pouvoir d’empathie des jeunes, ce qui affectera inévitablement toute la vie en société. Pour les aider à se soustraire au pouvoir des médias, les jeunes ont besoin d’adultes comme vous.

Bonne année 2006. Une résolution ? Pourquoi ne pas nous envoyer une petite nouvelle chaque mois? Ce qui est banal pour vous, peut devenir une inspiration précieuse pour les autres.

Jacques Brodeur, consultant en Prévention de la violence,  Éducation à la Paix, Éducation aux médias  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.